Etiquetas

Certains jours n’ont pas l’élégance de la légèreté. Des jours de pluie, , des évènements, des anniversaires…

Ces jours-là, on a un peu peur, et on ne sait pas bien pourquoi, on se lance. On dit bien que le ridicule ne tue pas…

Le temps bien sûr, ne fait rien à l’affaire, les vieux papiers sont toujours là. Les marques de l’eau et des années ne partiront pas. La poussière s’accumule sur les cicatrices mais ne parvient pas à les effacer. On se dit qu’on devrait tout jeter, ce serait plus facile. Tout cet encombrement inutile, ce poids, cet espace grignoté sur la vraie vie, sur l’instant présent, le seul qui vaille la peine.

Mais c’est toujours là, ça s’accroche. Et d’ailleurs, ce serait comme un renoncement, une petite lâcheté. Et le temps n’est pas à la lâcheté.

Mais c’est tout petit, bien peu de chose. Quelques lettres, des vieux papiers, des vieilles photos passées dans l’eau. Des souvenirs. Des traces.

Pourtant il doit bien y avoir quelque chose de moi dans ce tas de papiers, et quelque chose en moi aussi.

Des choses qui n’ont rien à faire ici, on s’excuse.

Pas de quoi en faire un livre en tout cas.

Trois petits tours. Voilà. Merci. On revient demain.

Anuncios